Romans

Le collier rouge – Jean-Christophe Rufin

 

« C’était un héros ! Il avait défendu la Nation et, en même temps, il la vomissait »

Eté 1919, dans une petite ville du Berry, place Michelet face à la caserne qui sert de prison, un chien sans collier, une oreille déchirée aboie depuis deux jours sans interruption. Il jappe méthodiquement une fois toutes les trois secondes. Dans la caserne déserte, un seul prisonnier, le caporal Jacques Morlac 28 ans, un héros, décoré de la légion d’honneur attend d’être jugé. A quelques kilomètres de là, une jeune paysanne instruite, aux idées libertaires, mère d’une jeune garçon, attend et espère…L’officier juge Hugues Lantier du Grez, un bourgeois qui possède un nom à particule, est chargé d’instruire l’affaire. Tandis qu’il entre dans la cellule de l’accusé, le chien cesse enfin de hurler à la mort…

– Il y a longtemps qu’il vous suit ce chien ?
– Depuis toujours.
– Que voulez-vous dire ?
– Il m’a suivi quand les gendarmes sont venus me chercher pour la guerre.
– Racontez-moi ça.
– Si je fume…

L’auteur évoque à travers ce court roman, le poids de la guerre, l’hécatombe, le difficile retour de ces hommes, leur résignation, leur désillusion, eux les “laissés-pour-compte de la nation mais aussi l’histoire très peu connue des poilus oubliés d’orient, des soldats français venus soutenir la Serbie. Le Collier Rouge est un livre sur la fidélité, sur la fraternisation, sur la désobéissance… Un magnifique portrait de chien, frère de combat, alter ego. La fin m’a ravie… Emouvant… Emouvant…

Collection Folio (n° 5918), Gallimard

Parution : 10-04-2015/Première parution en 2014/160 pages

Publicités

5 comments on “Le collier rouge – Jean-Christophe Rufin

  1. J’ai lu beaucoup de bons avis sur ce livre, il faudrait que je me fasse mon propre avis dessus =)

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai aussi présenté une chronique sur ce livre… j’ai été plutôt surprise par la fin… J’ai adoré cette lecture, surtout à cause du chien Guillaume.

    Aimé par 1 personne

  3. C’est une fin que j’espérais… Oui, magnifique Guillaume… Mais comme l’a écrit Aristide Bruant dans un de ses poèmes « les chiens sont de braves gens »… Belle journée… Oui j’ai lu votre chronique…

    J'aime

  4. C’est une belle chronique, Cat.
    Ça se lit vraiment bien. Et ça donne envie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :