Une mère privée de son enfant, déchirée par la retirada entre Barcelone et Argelès…

Février 1939, camp d’internement d’Argelès-sur-Mer , Ines une républicaine espagnole, a fui l’Espagne et franchi la frontière. Elle tient un journal, qu’elle adresse à son fils et dans lequel elle se livre évoquant avec émotion, force et poésie, la dure réalité du camp, son combat, son secret …

Le Propos de l’auteure…

Comme beaucoup de descendants de républicains espagnols réfugiés en France, en janvier 2013, j’ai été choquée par les propos d’Harlem Désir alors premier secrétaire du PS, sur le plateau de Mots Croisés sur France 2. Verbatim : «Juste avant cette émission, j’étais à Montreuil où nous organisions une réunion de solidarité avec le peuple malien et j’ai vu des hommes et des femmes, beaucoup de Maliens de France, qui étaient à la fois inquiets, pour leur pays, comme ont pu l’être des réfugiés, vous savez, des Espagnols ou autres qui ont été accueillis en France au moment où leur pays traversait des drames et des guerres, et qui en même temps étaient fiers de la solidarité de la France, qui étaient soulagés, qui étaient reconnaissants».

La réalité n’était pas celle-là… Elle est bien différente et bien plus douloureuse. Je vais vous la raconter, mais avant, sachez que mes personnages Ines, Ana, Pablo et le petit Luisito n’ont jamais existé, car ils sont sortis tout droit de mon imagination galopante et trépidante. Mais sachez que des hommes et des femmes comme mes personnages, il y en avait plein les plage du Roussillon durant l’hiver 1939. On parle de camp d’internement pour rester politiquement correct mais je dirais plutôt qu’il s’agissait là de camp de concentration… N’ayons pas peur des mots… Notre intégration fut longue et douloureuse mais nous y sommes parvenus et désormais nous faisons partie intégrante du paysage français, pour mon plus grand bonheur.

Catalina Gimenez 

 

Théâtre du Marais – 37, rue Volta 75003 PARIS – réservations 01 71 73 97 83 – tarif 15/12 euros…

Site du cahier

 

Publicités

6 comments on “Le Cahier

  1. Bravo Catalina! Je te présente mes plus sincères félicitations pour avoir écrit et mis en scène ta pièce!

    Aimé par 1 personne

  2. Toutes mes félicitations ! =)

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai eu le privilège et le plaisir de lire cette pièce, et si je n’ai rien d’un chroniqueur, je peux tout de même dire que j’ai hautement apprécié. Bravo Catalina!

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Le Cahier au Théâtre du Marais le 12 février | Chroniques Aiguës

  5. Ping : L’award de l’été – Chroniques Aiguës

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :