Essais, documents

Hippocrate aux enfers Michel Cymes

« Mon livre se veut une modeste participation à un devoir de mémoire qui me tient à cœur. Ce n’est pas le livre d’un universitaire, pas celui d’un historien, mais celui d’un médecin qui se demande comment, ceux qui exerçaient le même métier, ont pu basculer dans l’horreur ?»

Michel Cymes docteur et animateur télé est aussi petit fils de déportés, morts dans le camp de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Son enquête porte sur ces « docteurs » qui ont massacré au nom de la science nazie et il dresse le portrait et les pratiques de certains d’entre eux. Qui étaient-ils ces docteurs de la mort ? Tous étaient au parti nazi, tous étaient des opportunistes, tous avaient un objectif, celui de sauvegarder la race aryenne, tous étaient subjugués par l’idéologie nazie nourrie d’eugénisme, tous étaient convaincus qu’il existait une hiérarchie entre les êtres humains. Alors pourquoi s’encombrer de ceux qui avaient si peu de valeur ?
9782234078031-X_0

Himmler, le très célèbre Himmler, le chef de file, celui que les médecins veulent impressionner et contenter, l’homme à la vue basse, frustré de n’avoir pu être ni soldat ni médecin. Cet obsédé de la médecine était ingénieur agronome et on dit qu’il aimait les bêtes. Albert Heim que l’on surnommait « le Boucher de Mauthausen », était un grand gaillard de plus d’un mètre 90, membre de la Croix rouge, spécialiste du meurtre en série, toujours armé d’un scalpel et d’un chronomètre. Sa devise, « vite, fait, bien fait ». Enfin plus vite fait que bien fait, vous diraient les pauvres victimes passées entre ses mains, si toutefois il en reste. Rascher et son fameux caisson, dans lequel il trempait les pauvres malheureux dans le but d’observer l’immersion dans l’eau glacée, une expérience parmi tant d’autres. Hirt le strasbourgeois, paranoïaque, qui cherchait l’antidote à l’ypérite et oui la guerre des gaz, lui le sauveur de l’armée allemande au cas où l’ennemi utiliserait l’arme chimique. C’était aussi un passionné d’anthropologie raciale, et un grand collectionneur de crânes ayant appartenus à des bolcheviques juifs, telle était sa préférence. Une femme Herta Oberheuser dont certains diront « elle n’était pas mauvaise », quelle aberration! Et puis l’étrange avorton bavarois Carl Clauberg, spécialiste des castrations sous rayon X et stérilisations massives de femmes. Et pour finir, la star de l’ignominie, Mengele, le célèbre Ange de la mort comme on le surnommait dans le camp d’Auschwitz-Birkenau. Une gueule de star hollywoodienne, toujours bien apprêté, parfumé à l’eau de Cologne, une cravache à la main. Son dada, les jumeaux, les nains et les yeux.

Et alors me direz-vous, ils ont été punis ces médecins ? Très peu, très peu, si peu… Alors Cymes se pose les questions suivantes. Les résultats de leurs expériences ont-ils été débattus au procès de Nuremberg ? Ont-ils été utilisés par les alliés après la guerre ? Que sont devenus les médecins qui ont été « exfiltrés » ? J’aurais aimé qu’il développe davantage, il effleure juste les questions… Petite polémique aussi à Strasbourg autour du libre au sujet de la détention des coupes anatomiques provenant de victimes juives du médecin nazi August Hirt par l’université de Strasbourg. L’institution se défend et réfute les dires de Cymes, lui maintient. Affaire à suivre… Sinon, un livre à lire. Pour la mémoire. Pour ne pas oublier. Jamais…

Sur le même ouvrage, la critique de la critiquante qui m’a donnée envie de le lire…

Éditions Stock – 211 pages

Publicités

12 comments on “Hippocrate aux enfers Michel Cymes

  1. Effectivement, il ne faut jamais oublier… Merci Cat.

    Aimé par 1 personne

  2. Oui! Et je conseille vivement de visionner le long métrage de « fiction-essai », « Experimenter, the Stanley Milgram Story », de Michael Almereyda, avec Peter Sarsgaard et Winona Ryder. Et de relire aussi Zinoviev… La soumission aveugle à la hiérarchie (qui me décharge de cette effrayante responsabilité de penser par moi-même) n’est l’apanage ni du nazisme ni du stalinisme, ni de tous les autres ismes.

    Aimé par 1 personne

  3. Un livre fort en effet 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. En effet ses questions sont légitimes et il ne faut surtout pas oublier…

    Aimé par 1 personne

  5. Je l’avais noté quand j’avais entendu Cymès en parler dans une émission. Le plus incompréhensible comment des humains peuvent faire ça à d’autres humais et encore pire quand ce sont des médecins.
    Le livre le plus complet, le plus terrible que j’ai lu sur cette période est Le livre noir. (je te mets le lien si jamais ça t’intéresse et que tu ne connais pas)
    http://shoah-solutionfinale.fr/livrenoir.htm

    Aimé par 1 personne

  6. Un livre fort mais j’ai été déçue de ne pas avoir une analyse du médecin qu’il est, le livre est très factuel.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :