AUTOEDITION Romans

La vie d’après de Bruno Madeleine

 

« la maladie d’Alzheimer a cela de bon qu’elle me permettrait presque d’oublier que je vais mourir »

Il s’en est allé Charles et l’auteur nous parle de lui, de sa vie d’avant, de son secret. Ce secret, c’est à sa fille unique Emma que Charles va le confier avant de mourir. Les heures lui sont comptées, sa mémoire flanche sérieusement… Alors Charles fait un dernier effort

pour raconter ce qu’il a toujours tu, un dernier effort pour parler d’elle, son amie de coeur, son amie avec un grand A, Eloise, c’est son prénom. Du coup Emma va se poser un tas question sur sa vie, son couple, sur son homme.. Cette révélation va-t-elle lui ouvrir les yeux ? Charles, son père, avait 73 ans et il était atteint de la maladie d’Alzheimer.

« Charles s’en est allé… Le voilà libre de poursuivre son chemin spirituel et tenter de développer son potentiel de sagesse auprès des êtres qu’il voulait rejoindre ».

image

Voilà un roman qui m’a fait réfléchir, qui m’a fait me questionner sur les sujets abordés par l’auteur, la vieillesse, la maladie d’Alzheimer, l’amour, le couple, le détachement, le non-détachement, la compassion, l’amitié entre deux personnes de sexe opposé. Difficile, impossible pour ma part… Charles lui y est arrivé. Mais Charles était un sage… L’auteur parle de la mort, de la vie d’après la mort, si vie il y a après. Est-ce un rêve ? Une croyance ? Sachez que le Bouddhisme est au coeur du roman et que Charles était bouddhiste.  Ceci explique cela… Personnellement, je suis plutôt imperméable aux religions, béquilles pour la vie d’après pour moi… Enfin, c’est mon humble avis. Je prends cependant note du message de Bruno Madeleine…Et, j’y réfléchirai à tête reposée encore et encore…

Un premier roman réussi que je recommande parce qu’il est bien écrit, parce qu’il y a de belles choses qui y sont dites, parce qu’il y a de l’humour aussi, de la poésie et de la sagesse… beaucoup de sagesse…

Un roman publié par les éditions du net

Papier 16 euros/Numérique 2,99 euros.

Site de l’auteur

Publicités

7 comments on “La vie d’après de Bruno Madeleine

  1. « l’amitié entre deux personnes de sexe opposé. Difficile, impossible pour ma part… »… J’ai beaucoup d’amies, ce n’est pas si impossible…

    Aimé par 1 personne

  2. Intéressant… Merci Cat!

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne lirai pas ce livre pour sa vision bouddhiste. Comme toi, je reste extérieure aux religions. Mais la maladie d’Alzheimer est un sujet qui m’intéresse tout autant qu’il me terrifie. Alors pourquoi pas. Et j’aime beaucoup cette phrase : « la maladie d’Alzheimer a cela de bon qu’elle me permettrait presque d’oublier que je vais mourir ».

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :