AUTOEDITION Thriller

Le Serment du Passeur Frédéric Clémentz

 

« Cette histoire vous a sans doute bousculé, dérouté, dérangé peut-être. Tant mieux. Un livre, il faut aussi que ça cogne, que ça hurle, que ça se mette en danger. Et bien sûr que ça caresse, que ça tutoie la beauté, que ça s’installe dans le coeur »

L’histoire : Antoine Drévaille la trentaine, sourd de naissance, a écrit une lettre, une confession qu’il adresse à son violeur, l’ogre qui a avalé sa vie il y a dix-neuf ans, à la cimenterie de la Touzelle. Il avait quinze ans, l’autre quatre de plus. Le furieux, c’est Obringer. Cette lettre, il veut que Cynthia, sa merveille, celle qu’il aimait, et qu’il n’a pas revue depuis des lustres, la lise à voix haute dans les calanques de Cassis pour purifier sa saleté, exorciser son mal et noyer sa douleur. Cynthia, c’est la soeur d’Obringer. …

Prix-speed-dating-2016-1

« C’est là, dans ce vieux bâtiment sinistre et déglingué que j’ai hurlé de honte pendant que tu pissais sur le corbeau mort en riant. Oui Obringer, tu riais tandis que, nu et souillé, je vivais mes premières minutes d’enfant violé, éteint, condamné à porter tout ça en baissant les yeux. Je les ai baissés pendant dix-neuf ans. Mais d’où vient cette pensée folle qui oblige les humiliés à devenir leur propre boureau, à se cracher dessus, se nier, s’enfoncer dans la tête du sale silence qui les ronge et les fait vivre comme des rats ? »

Ce qui m’a accrochée chez Clémentz – outre le fait que cette histoire est bonne, bien menée, la chute est surprenante, inattendue, et les personnages forts- c’est l’écriture. Il a une écriture qui décoiffe, une écriture où les mots, comme il le fait dire à un de ses personnages, où les mots ne sont pas éduqués, où les mots sont LIBRES. Ses mots, il les dégueule et vous les recevez en pleine tronche. Ils sont violents, ils bousculent, ils dérangent, ils ont une odeur parfois, on les sent, on les ressent, ils sont forts ses mots. Et ce que j’aime à leur lecture, c’est la musique, car on entend la musique des mots de Frédéric Clémentz et je me suis d’ailleurs surprise, par moment, à les lire à voix haute, pour mieux les entendre.

En parcourant le site de l’auteur, j’ai lu le commentaire désobligeant-le seul d’ailleurs- d’un individu qui semble-t-il n’avait pas apprécié la lecture des premières pages du roman. Il comparaît son écriture à celle d’un auteur qu’il déteste vraisemblablement, et que moi j’affectionne, il parlait de Louis-Ferdinand Céline. Cet internaute malpoli, sans le savoir, lui faisait un compliment, un honneur même. Comparer son écriture à celle de Céline, c’est pas rien! Céline qui les dégueulait les mots, les inventait aussi et que leur musique est belle… C’était peut-être un sale type mais il écrivait bien.

Pour conclure, je n’ai qu’un mot… Je suis sous le charme de cette plume. Alors, un conseil, lisez le serment du passeur, vous ne serez pas déçus.

Je remercie l’auteur de m’avoir adressé un exemplaire de son roman et de m’avoir fait confiance. Ce fut un plaisir.

En précommande sur amazon

 

Publicités

11 comments on “Le Serment du Passeur Frédéric Clémentz

  1. Belle présentation…

    Aimé par 1 personne

  2. Whoua déjà que le résumé m’attire ton avis donne encore plus envie ! Et en effet être comparé à Céline, que demander de plus !? =)

    Aimé par 1 personne

  3. admin3764

    Merci beaucoup Cat pour cette chronique.
    Et ravi que tu aies apprécié Le Serment du Passeur 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Le sujet du livre me plait beaucoup ! Quant aux avis négatifs… c’est dommage mais avec le plus grand respect, ils sont légitimes. Tout est question de tournures de phrases, de bienveillance et de tact !
    Je resterai sur l’intrigue, qui, elle, m’attire énormément.
    Merci pour cette présentation.
    Bien livresquement.

    Aimé par 1 personne

  5. Curieuse de lire cet auteur,merci. Sur le sujet, en pire…, « Avec les chiens » d’Antoine Jaquier. Une écriture percutante aussi.

    Aimé par 1 personne

  6. Ping : « Le 13e Cantique »Frederic Clementz – Chroniques Aiguës

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :