AUTOEDITION Romans

Memorial Tour – Chris Simon

Chris Simon que j’ai découvert dans « Lacan et la boîte de mouchoirs » est décidément surprenante. J’aime sa plume, drôle, efficace et qui fait passer des thèmes récurrents comme si de rien n’était, discrètement, tout en douceur et pourtant, elle envoie.

Je m’attendais à un livre sur la Shoah, je me suis dit voilà une histoire de famille, un secret de famille, un pèlerinage en Pologne… Certes, c’est aussi le thème mais le scénario imaginé est franchement destabilisant, noir et désolant : le dark tourisme, le tourisme réalité, le tourisme macabre dont raffolent beaucoup d’entre nous.

L’histoire, un mari aimant offre à son épouse un petit voyage, la destination est un secret. Hélène, l’épouse, a rendez-vous avec l’Histoire, direction un célèbre camp de concentration, passage obligé à l’ancien camp de Drancy puis embarquement musclé et immédiat dans la locomotive 231 dans le wagon à marchandise. Ça ne rigole pas, on s’y croirait, voilà un drôle de voyage organisé, Hélène qui s’inquiète pour son chat, est très vite dépassée par les évènements.

CjVNd0dXAAMmdWvIncroyable ce roman court qui se lit d’une traite. Imaginez-vous, trente-huit touristes entassés dans un wagon, sans eau, sans sanitaires, sans nourriture, bref comme ceux, qui plus de quarante plus tôt ont pris le même chemin, direction les camps de la mort. Là, c’était pas pour le fun, c’était vrai. Sacrés touristes, ils l’ont voulu, ils l’ont eu leur rendez-vous avec l’Histoire, mais la réalité les dépasse, ils ne s’attendaient pas à ce que ce soit si réel, à ce que ce soit si dur… l’Histoire. Et oui correctement historique, le petit voyage! Alors, au fil de la lecture, l’angoisse monte petit à petit, tout en douceur, entre drôlerie et stress, on suffoque avec eux dans le wagon, on a envie de boire, de faire pipi, caca, on se demande, mais ce n’est pas possible, ils ne vont tout de même pas envisager pour eux la solution finale… Incroyable roman ! On est plongé dans une sorte de télé réalité morbide, on n’est pas devant le poste de télé, mais on lit et on est sidéré, sur le cul pour rester polie.

Certes, il y a un attrait pour ce type de tourisme, qui fait du fric sur la souffrance, l’horreur, les catastrophes… On a des frissons garantis en visitant Oradour-sur-Glane, Auschwitz Birkenau, le Murambi Genocide Memorial Centre Rwanda, Tchernobyl… Je n’en ai visité aucun. Devrais-je ?  L’effort de mémoire passe aussi par là ? Non ? Enfin, je ne sais pas. Mais alors, le tourisme réalité tel qu’il est présenté dans « Memorial Tour », fait peur et pourtant, il en attirerait plus d’une et d’un, ceux qui sont en maque de sensations fortes.

Les touristes voyageurs de la locomotive 231, en ont eu pour leur argent. Ca c’est sûr!

À lire car excellent !
En vente sur Amazon

 

Publicités

7 comments on “Memorial Tour – Chris Simon

  1. Le tourisme réalité, on va peut-être y avoir droit un jour… Cela ne m’étonnerait pas beaucoup. J’allais faire une petite blague, mais je me suis retenu 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : « Brooklyn Paradis » Chris Simon – Chroniques Aiguës

  3. Ping : « Brooklyn Paradis » saison 2 Chris Simon – Chroniques Aiguës

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :