Essais, documents

Même les sans-abris ont des pères – Donnet Sisa-Nzenzo

Il est touchant le court récit autobiographique de ce jeune auteur congolais, qui en 2009, croyait comme tant d’autres, trouver l’Eldorado en France, la terre promise! Pourtant dès qu’il pose le pied sur le sol français, son grand frère le prévient d’emblée « Bienvenu en

enfer! ». Il est surpris Donnet mais bon, il ne se pose pas trop de questions… Pour l’instant, il a dix neuf ans, il veut devenir ingénieur agronome, il est jeune, il est plein d’envies, d’entrain et d’espoir. Mais, la réalité va bientôt le rattraper, cohabitation difficile avec la soeur aînée et le frère, poids des traditions, poids et de la communauté, sentiment de culpabilité, mal-être, peur d’être montré du doigt, dettes morales… Et au pays le père malade attend que ses enfants le sauve. Son coeur est malade.

2048x1536-fit_laquo-fait-mauvais-choix-raquo

Commence, son parcours du combattant, statut d’étudiant menacé, il faut envisager celui de résident travailleur pour rester, les petits boulots trouvés grâce à la carte de séjour du frère, la plonge dans les restos, salaire de misère, exploitation, pas de fiche de paye, provocations, mesquineries du patron et des salariés à son égard, racisme, domination, harcèlement moral, agressions physiques même. Son salut viendra un jour, grâce à l’écriture, il y croit, lui qui écrit depuis qu’il a seize ans. Il vise le succès comme Dan Brown et son Da Vinci Code, devenu riche du jour au lendemain. Pour Donnet, l’écriture est un moyen d’ascension, voilà où est son salut. Il a des projets d’écriture d’émissions de télé-réalité. Le show business, ça le tente! Puis, il doute Donnet toujours, il est fragile, mais il s’accroche, il y croit, il veut s’émanciper…

C’est bien écrit, plein d’espoir malgré les moments difficiles. Voilà un roman qui a touché la petite fille d’immigrés espagnols que je suis, moi l’intégrée, deuxième génération, le plus dur est passé pour nous, le pire est derrière. A noter, la jolie et optimiste préface du rappeur toulousain Da Nill…

illusions

 

Merci à Donnet Sisa-Nzenzo de m’avoir envoyé deux de ses romans et de m’avoir fait confiance. Prochainement, je chroniquerai, sa nouvelle « Illusions et confusion, mères de la déconvenue ».

PLUS D’INFOS

Publicités

15 comments on “Même les sans-abris ont des pères – Donnet Sisa-Nzenzo

  1. Tes parents sont nés en France Cat ? Dans ce cas tu fais partie de la troisième génération… Bravo ! 🙂

    J'aime

  2. Ou alors, c’est moi qui ne sais pas compter !

    Aimé par 1 personne

    • Mon père est né en France et maman est arrivée, elle avait 11 ans… Deuxième et troisième en fait non ?

      Aimé par 1 personne

      • Oui ça doit être ça, mais cette histoire de génération est compliqué 🙂 Moi je suis de la deuxième alors…

        Aimé par 1 personne

      • Quel pays ?

        Aimé par 1 personne

      • Ahhhhh… Tu sais j’ai toujours eu depuis mon enfance de près ou de loin des amis proches de la famille, des yougos, des croates et des serbes. J’ai un bon ami accordéoniste avec qui j’ai bossé Ivica Bogdanic, il est serbe. On a bossé ensemble dans un groupe de fusion « balkans, flamenco, oriental et indien »…. Mon premier grand souvenir c’est d’entendre notre ami de famille, quand j’étais gosse Nedjo ASANOVIC qui écoutait toujours le même disque, qu’il passait en boucle, il y avait djelem djelem et un autre. Je m’en souviens avec émotion… C’est gravé. Depuis, j’aime votre musique… Cet homme, et la nostalgie de son pays. Un exilé. Son rêve, retourner chez lui et construire une maison blanche avec un balcon… C’est beau non et ça me donne envie de chialer… Tiens…

        Goran ça me fait plaisir!

        Aimé par 1 personne

      • Ha non, ne pleure pas s’il te plaît…

        Aimé par 1 personne

      • hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

        Aimé par 1 personne

  3. Merci de nous présenter un nouvel auteur avec une histoire touchante et lumineuse…

    Aimé par 1 personne

  4. L’écriture de l’espoir…j’admire le parcours de Donnet Sisa-Nzenzo. Je lui souhaite bonne chance et de réussir dans l’écriture. Merci à toi Cat de faire de ton blog un lieu de rencontres et de beaux partages !

    Aimé par 1 personne

  5. Leonella Fumu

    Courage Donnet va de l’avant excellent traduction!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :