AUTOEDITION Jeunesse, ados

« Le temps des étoiles » Jo Rouxinol

« – Je ne comprends pas, Madame. Qu’est-ce qu’ils avaient fait, les Juifs, pour qu’on les déteste autant ?
Medhi se tourne vers elle et lance, sans prendre la peine de lever la main.
– c’est parce qu’ils ont pris la Palestine »

Ilyes est un élève de troisième dans un collège de banlieue. Cette année au programme d’histoire, c’est la IIème guerre mondiale qui est à l’honneur. Alors que le professeur évoque la Shoah, Medhi, fraîchement débarqué s’indigne et a une réaction inattendue en exprimant son ras-le-bol et en tenant des propos antisémites. Subjugué par cet adolescent rebelle, le jeune Ilyes se pose des questions. Une retenue va le plonger dans le Paris de 1942, sous l’occupation allemande, dans une famille juive sur le point d’être déportée. Mais cela, ils ne le savent pas encore.

En lisant le roman de Jo Rouxinol, on se pose d’emblée la question suivante : peut-on encore aujourd’hui enseigner et évoquer les sujets qui fâchent ? Comment aborder la Shoah, la décolonisation, la guerre d’Algérie, l’actualité au Proche Orient devant un jeune public issu des quartiers, de religion musulmane qui mettent en avant des thèses complotistes qu’ils puisent sur le net ou qui citent les propos de Dieudonné, devenues paroles d’évangile. Il y a une résurgence antisémite, une obsession juive et on ne peut que constater que le conflit israélo-palestinien suscite des passions en France.

Alors comment faire face à ce problème quand on est enseignant ? Quels propos tenir devant nos jeunes ? L’école se doit de combattre le racisme et l’antisémitisme, elle se doit aussi d’enseigner l’Histoire car comme l’écrit l’auteure « Celui qui ne connaît pas l’Histoire est condamné à la revivre ». Jo Rouxinol a trouvé la solution, cette plongée miraculeuse de Ilyes dans le passé va lui ouvrir les yeux. Mais qu’en est-il aujourd’hui dans les établissements ? La Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme ? Tout ne repose pas sur l’école, l’éducation est en majeure partie le rôle des parents.

Je suis d’origine étrangère, je suis née et j’ai grandi en banlieue, la rouge, dans le 93, à Saint Ouen. J’avais des potes de toutes les couleurs et de toutes les confessions, certains comme moi, étaient athés, nous rigolions des traditions des parents, du français approximatif de certains, de l’autorité d’autres, jamais d’évocation de la religion, on se chambrait parfois à ce sujet. J’aimais la jeunesse que nous formions, elle était colorée, solidaire, joyeuse, rythmée et urbaine. Plus tard, nous étions fiers de commenter la réussite socialement de certains d’entre nous, toujours avec admiration et respect. Cela me rend nostalgique car je trouve que les choses sont en train de changer.

Le temps des étoiles, un livre jeunesse à lire et à faire lire dans les établissements scolaires suivi d’un débat. Il ne faut pas cesser de parler, de débattre, choisir les bons mots, être tolérant, enseigner la tolérance. Bref, un sacré boulot et je me demande si nos enseignants ont la carrure pour. Merci à Jo Rouxinol de m’avoir fait confiance.

 

En vente sur Amazon

Publicités

3 comments on “« Le temps des étoiles » Jo Rouxinol

  1. Le sujet est bien compliqué…

    Aimé par 1 personne

  2. Un livre qui pourrait certainement inspirer l’enseignante en moi…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :