FILMS

« Barry » le jeune Barack Obama découvre New York et trouve enfin sa voie…

Un nouveau et tout frais biopic réalisé par Vikram Gandhi que nous propose Netflix et qui je pense est assez fidèle au personnage. A noter, un autre film sorti aux Etats-Unis Southside with you, une évocation de sa rencontre avec son actuelle épouse, Michelle, la vraie femme de sa vie.

Afficher l'image d'origine

Le jeune Barry, Barak Obama débarque à New York en 1981 pour intégrer le campus. Il trouve une collocation à Upper West Side à New York pas loin d’Harlem. Etudiant en droit, il est brillant, investi, appliqué et pertinent. Cependant, on sent comme un malaise chez lui. Un père absent tout d’abord, africain qui vit en Afrique, qu’il a très peu vu et une mère cool, intello, libérée qui travaille à Jakarta pour la fondation Ford. Elle a épousé un indonésien et elle semble aimer les hommes exotiques ce qui va poser des problèmes au fils qui se pose des questions sur le pourquoi une femme blanche sort avec un black et quelles sont ses véritables motivations.

Le jeune Barry est cool, sportif, beau gosse, bien élevé, à l’aise en société, pas bête mais mal dans ses pompes car il ne se sent ni blanc ni noir, il cherche sa place et a une fâcheuse tendance à tout ramener à lui. Trop noir pour les blancs, trop lisse pour les blacks de Harlem qu’il côtoie un peu mais pas trop non plus. Ces derniers l’on d’ailleurs baptisé « l’invisible », ils jouent au basket ensemble. Barry cherche sa voie, il n’est nulle part à sa place. En même temps, il a beaucoup bougé et vécu à Hawaï, à Honolulu puis à Jakarta, la capitale de l’Indonésie, un peu en Californie et désormais à New York où il restera.

 

Nous assistons à ses premiers amours avec une jeune femme blanche étudiante, de bonne famille, raide dingue du Barry qui lorsqu’elle lui dit « je t’aime », reçoit comme réponse un gentil « Merci ». Il semblerait, selon les dires de cette ex, que le président Obama était toujours dans le contrôle et leurs relations alternaient entre le chaud et le froid. Bref, il ne voulait pas s’engager et elle n’était pas le genre de femme qu’il lui fallait un point c’est tout.

Pour conclure, c’est bien à New York que le jeune homme a trouvé sa voie et choisi son camp. C’est là qu’il est devenu noir et que Barry a cédé sa place à Barack. Un film agréable qui se voit sans problème et c’est sans danger!

 

Publicités

0 comments on “« Barry » le jeune Barack Obama découvre New York et trouve enfin sa voie…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :