BD Jean Teulé

« Bloody Mary »Teulé/Vautrin

Voilà une BD des années 80 qui n’a pas trop vieillie. C’est une adaptation d’un roman de Jean Vautrin, écrivain, scénariste, dialoguiste, mort en 2015. Le romancier a aussi collaboré avec Jacques Tardi pour le cri du peuple, une BD que je chroniquerai un jour viendra.

tarde-1

C’est la banlieue, un immeuble, des habitants tous barjots, un perroquet raciste, et puis Mary la folle dingue, Marie la sanglante qui souffre de troubles de la personnalité et qui se prend pour sa jumelle violée et assassinée sur une plage. Elle est la compagne d’un super flic, Sam Schneider, un type inquiétant et dangereux. Et puis, il y a le laveur de carreaux africain qui mate souvent ce qui se passe chez les gens, c’est Locomotive Baba N’Doula qui cherche femme et qui va se teindre en blonde pour coucher avec Bloody Mary, parce qu’elle lui a dit qu’elle aimait les blonds. Puis, il y a Grandvallet, qui balance des grenades et couche avec sa belle-mère tandis que son vieux père pêche des monstres marins contaminés dans la Seine. Pourquoi tant de haine ? Un passage traumatisant à l’armée dont le responsable est un gradé pervers qui aime les jeunes recrues ? Il y a aussi un gosse qui n’a pas froid aux yeux et a un culot monstre… même les gosses ne sont pas des gosses.

teule

 

3333

Beaucoup d’argot, de dialogues salaces, de l’humour aussi mais encore faut-il aimer cet humour. Un scénario digne d’un film policier, c’est rythmé et les images de Teulé sont en harmonie avec le texte. Dans Bloody Mary, Teulé utilise la photographie, qu’il retravaille, beaucoup de couleurs qui pètent et il s’en dégage un certain réalisme, une vision angoissante, oppressante de la banlieue. Mais n’est-ce pas un peu excessif ? En tout cas, la banlieue était à l’époque son sujet de prédilection, il a changé depuis car d’après ce que j’ai lu, il préfère le vert désormais. Une question d’âge certainement… Un travail parfois critiqué, incompris, qui fut même décrié par Wolinski, rédacteur en chef de Charlie Mensuel qui jugeait les bandes dessinées de Teulé « trop compliquées ». J’ai aimé!

Pour Bloody Mary, Teulé a obtenu, au Festival d’Angoulême, un prix remis par la presse spécialisée qui prendra le nom de Prix Bloody Mary.

 

 

 

 

Publicités

5 comments on “« Bloody Mary »Teulé/Vautrin

  1. Pas trop mon genre de dessins, mais j’aime bien les dialogues salaces… 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. « même les gosses ne sont pas des gosses… » Tu sais nous mettre dans l’ambiance! 🙂
    Cela pourrait me plaire; en bd, j’aime bien ce qui détonne

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne suis pas sûre d’adhérer à l’esthétique de cette BD.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :