Nouvelles

« Fuck you la mort! » Stéphane Monnot

Le narrateur est mort. Accident de la route, mort violente. Eurydice, son mari l’a tuée, il y a de nombreuses années. Il est en prison depuis un bon bout de temps et s’apprête à sortir incessamment sous peu. Au cimetière, il y a aussi des gens peu fréquentables comme Jacques, un sale type, c’est le crabe qui l’a dévoré. Il y a aussi Madine, centenaire qui prône, même là, la suprématie de la race blanche. Une intégriste du blanc. Son mari, ancien collaborateur, est mort à Dachau. Les nazis l’on pris pour un juif. Il y a une justice quelque part, il faut croire.

Mais pourquoi certains arrivent à s’extraire de la fosse et franchir le mur dressé entre les deux mondes, celui des vivants et celui des morts? Le narrateur a ce pouvoir mais pas ses voisins.

« Froids comme la pierre, nous sommes allongés l’un à côté de l’autre. Séparés par un humus bien gras et riche de tous les corps décomposés au fil des siècles et des histoires qui vont avec »

Je ne suis pas une inconditionnelle des nouvelles, je préfère quand il y a plus de pages. Mais lorsque l’écriture est belle, et c’est le cas avec Monnot, on se dit  « Voilà, c’est, court, simple et efficace ». Dans Fuck you la mort!, il y a de l’humour plutôt noir, un peu de surnaturel, on y parle de la Mort et de ce qu’on devient après.  Est-ce que tout s’arrête ? Il semblerait que non.

La nouvelle est éditée aux éditions l’Arlésienne, spécialisée dans le livre numérique francophone. Je jetterai un oeil sur les textes édités par cette jeune maison d’édition car si ils ont la qualité d’écriture de Stéphane Monnot, je suis preneuse.

Publicités

10 comments on “« Fuck you la mort! » Stéphane Monnot

  1. Moi aussi je suis pas trop nouvelles même si parfois il y a du bon…

    Aimé par 1 personne

  2. Intrigantes ces nouvelles…
    Merci Cat !

    Aimé par 1 personne

  3. Numalemanu

    Moi, je suis très nouvelles. En general pour une intrigue à dénouer rapidement. Celle-ci est joliment écrite, ce qui ne gâte rien. Vous ne perdrez pas de temps à la lire.

    Aimé par 1 personne

  4. Le titre m’attire déjà beaucoup, mais ta chronique me rend encore plus curieuse 🙂 Et puis 1,49, ça va pas me ruiner !
    Victoire

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : « Fuck you la mort!  Stéphane Monnot | «Les ebooks de l'Arlésienne

  6. Merci pour votre chronique ! Si vous êtes intéressée par d’autres nouvelles, n’hésitez pas à nous contacter 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. La nouvelle est vraiment un genre impitoyable!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :