Bonjour à tous ! Pour cette fois-ci, j’ai sélectionné un livre qui m’a particulièrement marqué qui s’intitule The Book of Ivy. Je l’ai lu il y a quelques mois, et même si le temps est passé, l’histoire elle, est restée en mémoire.

« Je suis différente des autres filles qui m’entourent, car épouser Bishop Lattimer n’était pas mon destin à accomplir. Ma mission n’est pas de le rendre heureux, de porter ses enfants et d’être sa femme. Ma mission est de le tuer. »

 

Voici le synopsis de ce livre….

« Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop Lattimer, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera. »

the-book-of-ivy-tome-1-the-book-of-ivy-581703-250-400

 

the-book-of-ivy-ban

Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes. »

« Un type qui ne veut pas mentir, marié à une fille qui ne peut pas dire la vérité. S’il existe un dieu, il a un sens de l’humour plutôt tordu ! »

Plutôt réticente à l’idée de lire ce livre, de part son côté plutôt sombre, j’ai finalement décidé de me lancer, après avoir lu de nombreux avis positifs. Autant vous le dire tout de suite, on ne s’ennuie pas une seconde dans ce roman. J’ai, dès les premières pages, plongé dans cet univers post-apocalyptique créé de toute pièce par cette talentueuse auteure, Amy Engel. On en apprend plus sur ce monde, aux côtés d’Ivy, le personnage principal, et on se met détester, tout comme elle, les Lattimer, famille ennemie à la leur depuis des générations ! On la suit dans la découverte de sa nouvelle vie de femme mariée, où elle doit mettre en place un plan face auquel elle est préparée depuis sa naissance. La tension augmente à chaque page du livre. Puis, on découvre que tout n’est pas noir ou blanc, mais que cet univers est teinté de nuances, tout comme Ivy va finalement le réaliser.

« Si j’en avais été capable, j’aurais interrompu ce qui se passait entre nous. Mais j’ai appris à la dure qu’on ne choisit pas la personne qu’on aime. C’est l’amour qui nous choisit, qui se fiche bien de ce qui est pratique, facile ou planifié. L’amour a ses propres projets et tout ce que nous pouvons faire, c’est le laisser agir à sa guise. »

Les personnages sont un des points forts du livre. Même si Bishop est le cliché du beau garçon, et qu’on ne peut pas ne pas tomber sous le charme, Ivy sait se distinguer des autres aventurières de roman post-apocalyptique. J’ai beaucoup aimé que les personnages soient complexes, et qu’on ne puisse pas découvrir leurs réelles intentions dès le début du livre, ce qui arrive souvent dans d’autres livres. C’est toujours dur de quitter un univers auquel on s’est attaché, mais là encore plus, et je pense que la plume de Amy Engel, fluide, tout en étant délicate, a su user de sa magie. Elle arrive à nous toucher en plein cœur et on s’attache si facilement à ses héros au fil du livre, qu’on ne veut plus les abandonner. Elle décrit parfaitement les sentiments qui évoluent au fil des pages, en même temps que la réalité de la société se dévoile. Et des personnages qu’on adorait au début, on en vient à les haïr à la fin, et inversement. Sa plume est tout simplement parfaite… Et elle vous chamboulera à coup sûr !

« L’amour dépasse les graphiques, les diagrammes et les intérêts communs. L’amour, c’est brouillon, c’est compliqué, et c’est une erreur de refuser sa magie aléatoire. »

Bref, vous l’aurez compris, The Book of Ivy est une lecture totalement addictive, palpitante et haletante ! À noter que ce livre a une suite s’intitulant The Revolution Of Ivy, tout aussi palpitante.

Bonne continuation, et on se retrouve le mois prochain !

« Fille. Épouse. Meurtrière. Traîtresse. Ce sont toutes d’anciennes versions de moi. »

« Pour la première fois, je me rends compte que les horreurs qui existent de l’autre côté de la barrière sont les mêmes que celles de l’intérieur. Les hommes. Et les atrocités que nous faisons subir les uns aux autres. »

Publicités

6 comments on “« The Book of Ivy »Amy Engel

  1. Au mois prochain alors !

    J'aime

  2. Je ne sais pas si c’est mon genre Cat. J’ai lu beaucoup de billets sur ce récit… j’hésite encore… on verra! Au mois prochain!

    Aimé par 1 personne

  3. J’avais apprécié cette duologie sur le moment même si il y a du bon et du moins bon mais je n’en n’ai que peu de souvenirs désormais.

    Aimé par 1 personne

  4. Un YA addictif… je ne dis pas non!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :