Editions Baudelaire TEMOIGNAGE, BIOGRAPHIE

« Au-delà du verbe » Serge Sommer

« Voilà bientôt trente ans que je suis alcoolique, je ne parle pas des premiers verres et des premières cuites vers quatorze ou quinze ans, mais bien d’un rapport pathétique avec la boisson. »

Voilà dix ans que Serge Sommers a écrit son premier roman autopsie du silence, et il tente toujours, alors qu’il essaie d’écrire le second, de combattre son alliée et ennemi de toujours, l’alcool. Il y a des hauts et des bas, plus de hauts que de bas. Et toujours les vieux démons qui pointent leur nez. Serge est un homme en souffrance et pourtant un homme comblé, trois superbes enfants qui poussent bien et droit, trois garçons, une épouse qu’il aime et qui l’aime. Il reprend même la musique, les petits concerts à droite, à gauche, mais l’alcool est toujours là et toujours plus présent, il prend toujours plus de place, trop de place.

Il en parle bien de sa « béquille » et c’est intéressant, le bien être que lui apporte l’alcool, une sérénité, une plénitude, une plus grande concentration. Il a aussi une plus grande empathie, des idées qui bouillonnent et fusent à deux cents à l’heure et la pensée qui est plus rapide que les mots, les plaisirs fous, son antiolitique puissant qui le rend sociable et désinhibé. L’alcool, une sorte d’état de grâce. Son saveur aussi qui lui a même parfois éviter de se fouttre en l’air. Et puis, il voyage dans sa tête Serge…

« Ah oui, les voyages en bouteilles, j’en ai fait! Seul, en équipe, puis toujours seul… A l’instar de l’excellentissime film de Henri Verneuil un singe e hiver, où Belmondo partait en Espagne et Gabin en Chine chaque fois qu’ils se saoulaient ».

Et puis, il touche le fonds, il est en enfer, alors on l’hospitalise, s’en suivent parcours thérapeutique, psychothérapies, psychanalyses, cures et la victoire au bout… Abstinent enfin. Et puis, un dernier paragraphe philosophique « Au-delà du verbe » ou Serge réflexionne sur le temps, notion humaine et éphémère, illusion car seule la vie compte et le moment présent. La nécessité de se transcender, se ressourcer et s’affranchir des vieux démons puis reprendre enfin confiance. Nous ne sommes que de passage après tout, même si c’est dur à entendre et accepter alors autant bien faire.

Un très beau témoignage sans langue de bois, humain, cash. A lire, c’est bien écrit, c’est prenant, touchant, humain, vrai et sincère. Merci aux Editions Baudelaire de m’avoir envoyé ce merveilleux témoignage et de m’avoir fait confiance. Déjà une jolie surprise avec 7 jours (en) quête d’enfant de Kalya Ousmane et maintenant Serge Sommer. Merci.

 

Site de l’auteur

Editions Baudelaire

Publicités

9 comments on “« Au-delà du verbe » Serge Sommer

  1. Kalya Ousmane

    J’avais vu que les Editions Baudelaire avaient édité Au delà du verbe. Votre chronique Cat me donne envie de le lire. Merci

    Aimé par 1 personne

  2. Belle critique..

    Aimé par 1 personne

  3. Un témoignage qui a l’air riche et sincère. Ta chronique me plaît beaucoup

    J'aime

  4. Belle chronique, ce livre a l’air très sincère.

    Aimé par 1 personne

  5. Merci beaucoup de ce bel article qui me fait chaud au coeur ! Bravo pour votre chronique et merci de faire sortir de l’ombre les petits auteurs que nous sommes ! La sortie de mon quatrième livre sera en septembre : Un manuscrit retrouvé en 1945 contenant 114 paroles attribuées à Jésus, d’un sens nuancé par rapport aux évangiles traditionnels. Ce manuscrit date du IVe siècle et se nomme « L’évangile selon Thomas ». Je me suis amusé à mettre ces 114 paroles à la lumière de la psychanalyse, le rapprochement est édifiant ! À suivre sur mon site http://www.sergesommer.com ou sur facebook… Au plaisir et merci encore !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :