Romans

« Le Goût en héritage » Natsume Sôseki

Challenge à l’initiative du blog  Pativore

Ce court récit met en scène un jeune homme, professeur de science au collège, venu à la rencontre d’un ami qui ne viendra jamais. Cette rencontre doit avoir lieu à la gare de Shimbashi. Il s’y passe ce jour là un événement de grande importance : le retour victorieux des soldats du front russe. Nous sommes en 1905, le japon est sorti victorieux de cette guerre qui l’opposa à la Russie. La foule est en liesse pour accueillir les soldats. Cette situation rappelle au narrateur, la mort de son ami Kô, mort sur le front russe en sautant sur une tranchée. Il rend visite à la mère éplorée de Kô et au cimetière, il voit une jeune femme qui semble se recueillir sur la tombe de son ami. Kô n’avait pas d’épouse ni de fiancée. Qui est cette jeune femme ? Elle est très belle, sa beauté l’ébranle quelque peu, il est sous le charme, il décide de la suivre… Tel un détective, il mène l’enquête auprès de l’inconsolable mère de Kô qui n’a qu’un seul regret ne pas avoir de bru. La vieille femme va lui remettre le carnet de bord de son fils.

Résultat de recherche d'images pour ""Le Goût en héritage" Natsume Sôseki"

« En sortant de la salle d’attente, je découvris que l’assistance s’était répartie comme à l’extérieur de la gare, en ménageant une allée entre les rangées des curieux. Je remarquai la présence de quelques Européens, venus tout spécialement admirer le spectacle. Si même des Européens jugeaient utile de se déplacer, il allait de soi que moi, modeste sujet de l’empereur, j’avais l’obligation morale de participer à cette célébration. Je parvins à me glisser au sein de la foule tout en songeant qu’il me faudrait crier « Vivat ! Banzai ! » au moins une fois. »

Outre l’évocation des effets désastreux de la guerre sur ceux qui l’ont vécue et en sont revenus indemnes, sur ceux qui en sont morts et de reviendront pas, sur les familiers éplorés et inconsalables à tout jamais, c’est aux débuts maladroits d’un écrivain que nous assistons, mais cela nous ne le découvrons que bien plus tard dans le récit. L’auteur nous interpelle directement, nous faisant part de ses erreurs, de son trop plein de descriptions venus pollué le récit, de son trop plein d’émotions, de ce choix hâtif, voir baclé d’en finir avec cette histoire car il a à faire ailleurs, du côté de ses recherches scientifiques sur l’hérédité. Une chute très originale que j’ai beaucoup aimée.

Une découverte pour moi que cet auteur japonais et cela grâce au challenge de Pativore qui célèbre en ce mois de février le cent-cinquantenaire de la mort de Natsume Sôseki. Poésie, dérision, humour, us et coutumes du Japon étaient au programme. Belle découverte. Je vais m’empresser le lire « la porte », roman phare de l’auteur.

Publicités

17 comments on “« Le Goût en héritage » Natsume Sôseki

  1. Sôseki est l’un de mes écrivains japonais préférés…

    Aimé par 1 personne

  2. Participe à l’hommage Goran; si tu as déjà lu des romans… Moi je ne le connaissais pas. Je vais lire « la porte » d’ici peu. Tu l’as lu ? Bon week Goran…

    J'aime

  3. Je n’ai pas beaucoup lu de Natsume Sôseki, mais celui-ci m’intrigue beaucoup ! Merci pour l’article !

    Aimé par 1 personne

  4. Beau défi Cat! Intéressant, je ne connaissais pas!

    Aimé par 1 personne

  5. Libriosaure

    Oh, je n’ai pas un souvenir très agréable de Soseki… Lecture enrichissante mais d’un ennui profond, c’était « Le printemps ». Ce livre a-t-il plus d’action ? Ta chronique m’a quand même donné envie…

    Aimé par 1 personne

  6. Une adepte de plus alors à Soseki !
    Je ne l’ai pas lu celui-là, à découvrir alors. Merci

    Aimé par 1 personne

  7. Il a l’air très différent d’Oreiller d’herbes, titre que j’ai lu dans le cadre du même challenge, et qui m’a permis à moi aussi de découvrir cet auteur. Je note, mais pour plus tard, étant pour le moment repartie vers des lectures plus occidentales » !

    Aimé par 1 personne

  8. Ping : Natsume Sôseki | PatiVore

  9. Merci Cat, j’ai rajouté ton lien, bonne lecture de La porte 🙂

    J'aime

  10. Merci pour ce billet Cat ! Je connais peu Soseki et celui-ci m’intéresse beaucoup pour sa chute

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :