BD

« Vies à contre-jour » Raule & Roger

« Je vais devoir parler des morts, aussi je dois chuchoter. Certaines personnes sont complètement mortes pour moi ; d’autres survivent dans mes gestes, dans la forme de mon crâne, dans ma façon de fumer, de faire l’amour, de me nourrir : comme si j’absorbais les choses à leur place. Ils sont nombreux. On peut passer des années à se sentir seul au milieu des gens, jusqu’à rencontrer ses morts, remarquer leur présence discrète, mais constante » SANDOR MARAI, in Confessions d’un bourgeois. »

Le scénariste Raule et le dessinateur Roger, espagnols tous les deux, nous présentent dix histoires courtes qui évoquent la mort de l’être aimé et les difficultés à remonter la pente pour ceux qui restent, tous des vivants sans l’être. Vivre dans le souvenir constant de l’autre, une soeur, un frère disparu, un époux, une épouse… Une chouette BD, c’est touchant, érotique parfois quand les souvenirs amoureux submergent ceux qui restent, la passion est toujours présente, comme la solitude et le désespoir… Finalement ce sont ceux qui restent qui sont à plaindre.

139

Publicités

0 comments on “« Vies à contre-jour » Raule & Roger

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :