Polars Romans

« Des noeuds d’acier » Sandrine Collette

Théo sort de prison, il a purgé dix neuf mois pour avoir envoyé sur une chaise roulante son frère aîné. L’emprisonnement a été difficile, la prison est un monde difficile, on ne l’y reprendra plus, il n’y retournera pas. Il s’octroit quelques jours de détente chez Mme Mignon, la marche en montagne, c’est bon pour la santé. Lors d’une sortie, il va se faire enlever par deux frères solitaires, et devenir leur esclave. Bienvenu en enfer!

J’avoue que j’ai un gros coup de coeur pour cette auteure. Après, il reste la poussière et les larmes noires sur la terre, je viens de terminer des noeuds d’acier (Prix des lecteurs sélection 2014, Grand prix de littérature policière 2013), son premier roman, que j’ai lu d’une traite. J’ai été très impressionnée par le sujet, la plume de Sandrine Collette ne tombe pas dans l’excès, dans le sordide, pas de voyeurisme et cependant nous assistons à la déchéance de Théo durant ces dix neuf mois de captivité, une longue captivité inhumaine dont on ne ressort pas indemne. Survivre, être définitivement brisé, asservi, transformé en bête de somme, on ne peut que s’interroger sur les capacités de l’être humain à endurer,  à survivre. Et puis il y a cette maison isolée de tout, la forêt, on sent les saisons qui passent, le temps et les espoirs de Théo qui s’amenuisent.

Les personnages de Sandrine Collette sont souvent plongés dans le désarroi, le dénuement, et luttent pour survivre en milieu hostile. Théo n’a pas été brisé par la prison, c’est un rebelle, il a tenu tête à son frère aîné mais pas à deux vieillards. Et puis, on se pose des questions sur l’après, comment vivre après une telle expérience. Je vais pour ma part continuer à explorer Sandrine Collette!

 

 

Publicités

15 comments on “« Des noeuds d’acier » Sandrine Collette

  1. Vive la famille !

    Aimé par 2 people

  2. J’avais trouvé ça un peu glauque…

    Aimé par 1 personne

  3. Ça doit être prenant. Il faudrait que j’essaye un titre de Sandrine Collette, vu ton enthousiasme. D’autant plus que cela fait longtemps que je n’ai pas lu de roman noir.

    Aimé par 1 personne

  4. j’ai découvert Sandrine Collette avec son premier roman, il reste mon préféré depuis.
    un talent d’écriture incroyable !

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour Cat, je n’ai pas encore eu l’occasion de lire cette auteure alors que je n’en entends que du bien! J’ai noté Six fourmis blanches, ce sera l’une de mes lectures pour cet été!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :