Jeunesse, ados les chroniques de Marie

Marie a chroniqué « Did I Mention I Love You ? » Estelle Maskame

Bonjour tout le monde ! Qui dit chaleur, dit forcément lecture estivale. J’ai choisi, pour bien débuter cette saison, un incontournable de ma bibliothèque, et de l’été! Il s’agit de Did I Mention I Love You ? de Estelle Maskame. Une magnifique trilogie qui m’a emporté très loin, au large de Los Angeles, l’année dernière.

« Le shopping est le pire passe-temps qui puisse exister sur terre, sauf quand ça consiste à écumer les rayons d’une librairie. »

Eden, 16 ans, va passer l’été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu’Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent … Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d’un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère.

img_0898

« J’ai besoin de toi parce que tu es l’une des rares personnes en qui j’ai confiance. J’ai besoin de toi parce que tu sais comment j’étais avant et que tu es restée quand même. J’ai besoin de toi parce que je suis amoureux de toi, Eden, et je ne sais pas comment je pourrais t’oublier. »

La première chose qui m’a attirée dans ce livre, c’est sa couverture. J’aime beaucoup le choix qu’ils ont fait, d’avoir un panorama de plusieurs photos dans une seule couverture. Et du coup, le sujet m’a intriguée et le résumé m’a plu. C’est une lecture qui m’a très vite emballée avec fougue, un vrai coup de cœur de l’été.

« Tyler m’a peut-être révélé ses secrets, mais maintenant, il en a un nouveau. »

Eden, 16 ans, va passer les deux mois d’été chez son père qu’elle n’a pas revu depuis des années, depuis qu’il est parti avec une autre femme refaire sa vie loin d’elle et de sa mère. Qui dit refaire sa vie, veut dire nouvelle famille, et ici, trois nouveaux frères. Elle part avec beaucoup de préjugés et de mauvaise foi, ne voulant pas vraiment revoir son père et encore moins rencontrer sa belle-mère et ses demi-frères.

IMG_4936-e1460566002869

« La nature scandaleuse de nos actes ne fait que les rendre plus excitants. Et ça n’en a que plus de valeur. »

Arrivée sur place et malgré sa mauvaise foi, elle va vite se rendre compte que cette belle-famille est loin d’être aussi horrible qu’elle ne le pense. Sauf Tyler, le plus grand, qui en plus d’être souvent absent, est méchant, violent, égocentrique et séducteur. Elle le prend de suite en grippe, mais au fil des jours, décerne en lui autre chose : derrière ses airs de bad boy, se cache en fait un garçon épuisé, méfiant et une fragilité surprenante, due à un lourd passé. Et ce qui devait arriver, arriva : elle tombe sous le charme de la seule personne qui lui est interdite : son demi-frère.

« Il fait semblant, il n’est qu’un acteur. Je veux savoir ce qui se passe en coulisse, quand le spectacle est terminé et que le rideau se baisse. »

Sur le fond en général, j’ai vraiment adoré ma lecture. De voir les personnages évoluer, voir leur carapace se fracturer, voir leur mentalité changer offre de nouvelles perspectives et un espoir au lecteur de voir tous ces soucis s’envoler. Eden, je me suis attachée à elle, mais sans pour autant m’identifier à elle. Je ne vis pas ce qu’elle vit, alors c’est difficile de se mettre à sa place, d’autant plus que certaines fois ses réactions m’ont agacé, alors qu’à d’autres moments, je la comprenais parfaitement.

« Mais c’est moi qu’elle regarde. Et voilà, elle va révéler notre secret à tout le monde parce qu’elle n’a plus aucune raison de se taire. »

Celui qui m’a le plus touchée, c’est évidemment Tyler. Je ne parle pas du moment où on sait ce qu’il a vécu, mais toute la partie mystérieuse sur lui.

Même s’il paraît désagréable au premier abord, on sent qu’il cache en réalité un lourd secret qui le rend triste à l’intérieur, mais une vraie peau de vache à l’extérieur. Il se défend par des fugues, des insultes, des propos désobligeants et des gestes déplacés. Mais en réalité, il est tout le contraire. Rongé par son secret, il cache d’une autre manière sa tristesse. Et puis sans être devin, on se doute que l’arrivée d’Eden ne va pas l’aider à s’améliorer. En sa présence, il est sans doute brusque, mais à travers ses gestes et mots, on voit qu’elle le trouble.

« J’ai toujours trouvé ça bizarre, les gens qui sourient alors qu’ils sont tristes. Un sourire triste ça n’existe pas, c’est juste un sourire courageux. »

En résumé, ce premier tome a su me séduire de la plus entraînante des façons. Les deux protagonistes sont originaux et tellement attachants, changent beaucoup des clichés, le scénario est très fin, bien écrit, l’intrigue est un vrai suspense. Le goût de l’interdit dans leur histoire et cette tension amoureuse palpable même pour le lecteur rend ce livre totalement addictif, la réputation ne ment absolument pas. Attendre le second tome a été un vrai calvaire.

« Je dois vous rappeler de ne pas vous soucier de ce que les gens pensent. Votre vie c’est votre vie, votre musique c’est votre musique, vos choix ce sont vos choix et votre vodka, c’est votre vodka. Ne perdez pas votre temps à faire des trucs qui servent à rien. Faites ce que vous avez envie de faire. Sortez en boite toutes les nuits, jetez-vous d’un avion, visitez la Bulgarie. Je m’en fous. Faites des trucs qui vous rendent heureux comme jamais parce que, LA BREVE VITA! Amusez-vous bien. Tanto amore. »

___________________________________

A savoir :

Il existe une suite, Did I Mention I Need You ?

Il est sorti un troisième tome, Did I Mention I Miss You ? en novembre 2016.

Estelle Maskame a sorti un nouveau livre récemment, Dare To Fall, mais il n’a pas encore été édité en France, pas pour l’instant.

Publicités

0 comments on “Marie a chroniqué « Did I Mention I Love You ? » Estelle Maskame

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :