Romans

Plus jamais ça (Ayer no más) de Andrés Trapiello

« L’historien est un spectateur qui sait que le monde est tout sauf un théâtre, il doit l’observer à la bonne distance, de face, et droit dans les yeux. Seuls les bourreaux visent la nuque. »

José Pestaña est un professeur d’histoire spécialisé dans la guerre civile espagnole. Après quelques années d’absence, il retourne chez lui à Léon. Les rapports qu’il entretient avec son père Germán ont toujours été tendus, leurs opinions politiques divergent et le père reproche au fils ses écrits sur la guerre. Le père est un ancien phalangiste, un rare survivant, il avait dix sept ans lorsqu’il s’est engagé suite à l’assassinat de son frère par des républicains. Le fils se pose des questions sur le rôle du père durant cette période sombre et ses questions vont s’accentuer lorsque un homme interpelle Germán dans la rue et l’accuse d’avoir tué son père devant ses yeux. L’homme était alors un enfant, il avait neuf ans. Son souhait le plus cher est de savoir où se trouve le corps de son père…

 

 

 

Publicités

4 comments on “Plus jamais ça (Ayer no más) de Andrés Trapiello

  1. C’est chouette cette chronique à écouter ! Contente d’entendre ta voix ma chère Cat. On sent l’importance que cette lecture a eu pour toi et t’entendre prononcer les mots espagnols cela m’a beaucoup plu ! Tu en feras d’autres ?

    Aimé par 1 personne

    • Oh merci Celina! oui j’en ferai d’autres car ma voix est mon outil de travail tu le sais et j’aime cet exercice. Une bonne nuitée!!!

      J'aime

  2. Super de nous faire découvrir ce pan de l’histoire

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :