SERIES TV, NETFLIX

« The Killing » Linden et Holder, un touchant tandem…

« J’ai jamais eu d’endroit où grandir… Tu sais, une maison. Je me suis jamais sentie chez moi nulle part. Et toute ma vie, c’est ce que je me suis efforcée de chercher. Tu vois ? Je croyais que cet endroit était quelque part et que j’avais juste à le trouver… Mais je crois finalement que je l’ai trouvé en nous, que c’était toi et moi, tous les deux, dans cette voiture, toujours en plan, à fumer des cigarettes. C’était tout pour moi. Je suis désolée. J’aurais du savoir que tu étais la seule personne qui ne me lâcherait jamais. Tu as toujours été mon meilleur ami. »

Netflix me fait découvrir des séries dont je ne connaissais pas l’existence. « The killing »! je n’avais pas suivi la série lors de sa diffusion sur Arte et je dois dire que j’ai adoré ce remake américain du thriller danois Forbrydelsen.

the-killing

Nous voilà à Seattle où semble-t-il, il pleut souvent, quatre saisons, deux flics atypiques, en marge, la rousse Sarah Linden et le mauvais garçon Stephen Holder, libre et joyeux. L’un est un ancien addict aux drogues dures, abstinent depuis peu, et l’autre a été élevée dans des familles d’accueil, abandonnée par sa mère à l’âge de cinq ans, alors ça laisse des traces. Mère d’un adolescent qu’elle élève seule, elle est larguée et s’accroche aux affaires qu’elle tente d’élucider de façon presque vitale. On pourrait dire que Linden se soucie davantage des morts que des vivants.

Mireille Enos et Joel Kinnaman, sont deux acteurs excellents, mais les rôles secondaires ne sont pas en reste. J’ai dévoré frénétiquement les quatre saisons, trois affaires, une préférence pour les deux premières dont le meurtre d’une adolescente de 17 ans, Rosie Larsen, et les disparitions et meurtres en série d’adolescentes prostituées. Troisième affaire, il est question d’un adolescent soupçonné du meurtre de ses parents et de ses deux soeurs dont la cadette était âgé d’à peine six ans, le moins réussi à mon avis.

Ces deux flics sont captivants et quoi dire de cette fin émouvante que j’espérai secrètement et qui me ravit, Excellente série, le style est intéressant et diffère de la normale, les scénarios sont bien ficelés, le rythme n’est pas rapide et la psychologique autour des personnages prime, beaucoup de pudeur, d’émotion, des personnages entiers, écorchés, vrais, un très bon casting, je me répète…

Publicités

9 comments on “« The Killing » Linden et Holder, un touchant tandem…

  1. D’accord avec toi c’est une merveille cette série… J’ai tenté après de regarder la série originale danoise, mais j’ai jamais pu aller jusqu’au bout.. Pas la même ambiance. Un de mes coups de coeur de ces dernières années en séries, sinon LE coup de coeur !

    Aimé par 1 personne

  2. La citation au début de l’article m’avait suffit à avoir très envie de voir la série, mais le reste de l’article a rendu la chose encore plus imminente ^^ ! Je crois que je vais très vite m’y mettre!

    Aimé par 1 personne

  3. En attente des nouvelles séries de la rentrée, j’ai regardé cette série pendant l’été et j’ai adoré toutes les saisons. Un beau tandem comme je les aime. Tu as bien raison .

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :