BD

« Polina » de Bastien Vivès

Couv_124018Polina Oulinov, fillette de six ans, douée pour la danse classique, intègre les cours du maître Nikita Bojinski, un homme exigent. Les années passent, devenue une jeune femme, Polina quitte son mentor pour suivre son propre chemin. Elle devient une vedette internationale et c’est bien plus tard qu’elle se rend compte de l’importance de l’enseignement de Bojinski.

Je me suis donc plongée dans le monde difficile de la danse et suivi la trajectoire de Polina Oulinov, une danseuse russe comme son nom l’indique. Mais voilà, le charme n’a pas opéré, je n’ai pas été subjuguée par cette BD qui a obtenu le Prix des Libraires de Bandes Dessinées 2011. Pourquoi ? Le sujet peut-être bien…

 

Bastien Vivès nous plonge dans le monde de la danse, il y a de la légèreté, du mouvement dans les traits mais toujours présentes, la rigueur et la dureté imposées par cette discipline. Il faut être forte pour évoluer dans ce monde. Mais voilà, je suis hermétique à la danse classique et la mentalité qui s’y dégage, je n’ai pas accrochée. Le sujet est banal, c’est l’histoire d’une danseuse qui se destine à une carrière internationale brillante et avec tout ce qui va avec de sacrifices, de questionnements et de travail. C’est le premier album de Vivès que je lis mais je me plongerai davantage sur son travail, question de ne pas rester sur ma faim. Cependant retenons qu’un grand nombre de lecteurs et amateurs de BD ont apprécié son travail et que cette BD a été adaptée au cinéma en 2016 par Valérie Müller et Angelin Preljocaj sous le titre « Polina, danser sa vie ». Dernier bémol : la couverture n’est pas extraordinaire.

Publicités

6 comments on “« Polina » de Bastien Vivès

  1. Aïe, dommage ! La magie n’opère pas toujours effectivement. Je ne l’ai pas lue mais elle m’intriguait cette bd

    Aimé par 1 personne

  2. Je pense que si on n’adhère pas à cette BD c’est à cause du ton assez froid qu’elle dégage, mais qui traduit en même temps la dureté de l’école russe.

    Aimé par 1 personne

  3. J’en garde un souvenir un peu froid mais bon.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :