AUTOEDITION Horreur Thriller

« Au nom de la vie » Cetro

« Au nom de la vie », la suite tant attendue de « Au nom de l’art » de l’auteur prolifique Cetro.

Nous retrouvons avec vive émotion Soraya et son jeune frère Noah dans la forêt avec à leurs trousses deux monstres créés par l’homme ou plutôt par des femmes, deux savantes qui n’ont pas froid aux yeux. Dans son introduction fort intéressante, l’auteur évoque ces célèbres savants fous qui tentèrent de vaincre la mort et expérimentèrent sur des animaux mais aussi sur des humains avec la bénédiction de leur gouvernement respectif…

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texteNous retrouvons la bande de détraqués qui « Au nom de l’art » et du fric commettent bons nombres d’atrocités et leurs hommes de mains. Un nouveau personnage récurrent parmi d’autres, la journaliste d’investigation Estelle Jorgensen, une femme de coeur qui possède un étrange don celui d’avoir des flashs prémonitoires et qui s’en défend en disant qu’elle n’a pas de don mais ressent et voit ce dont les autres n’ont aucune conscience. Vraiment un personnage attachant et une femme de coeur. Mais va-t-elle résoudre la terrible machination qui menace les habitants de Pauillac et des environs ?

Et puis, des animaux, toujours avec Cetro avec deux vaillants chiens Jack et Nestor. Des enfants et des adolescents aussi avec une fratrie Soraya et son jeune frère Noah, leurs liens vont grandissant, la jeune adolescente rebelle, héroïne des deux romans va mûrir et se positionner en pilier solide, solidaire et protecteur. Puis, une fillette, Virginie, elle aussi victime de ces adultes fous et dangereux et l’amoureux Julien sain et sauf mais lui aussi a bien changé, c’est le moins que l’on puisse dire…

Au nom de l’art et de la science, ils pourront créer. Au nom de l’art, vous pourrez tous trembler. Au nom de la vie, vous pourrez mourir…

Cetro maîtrise la langue, les tons, il y a de l’horreur, un peu de sexe (je crois que c’est une première), de la folie, de l’amour, et de l’humour, toujours présent. Il ne cesse aussi de pointer notre société et celle qu’elle tend à devenir. Deux versions, une censurée, l’autre non et en bonus, les aventures de l’Ane Cetro, des petits billets d’humour et d’humeur dont je vous parlerai un jour.

Merci encore à Cetro pour sa confiance.

Publicités

2 comments on “« Au nom de la vie » Cetro

  1. « un peu de sexe », c’est pas assez 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :