Romans

« Sans elle » Amélie Antoine « Avec elle » Solène Bakowski

« Avec elle », « Sans elle », c’est un projet commun, deux auteurs, deux romans qui ont le même point de départ, un événement qui vient bouleverser la vie des sœurs Simoens, des jumelles monozygotes qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau. J’ai commencé par « Sans elle » d’Amélie Antoine. Dans sa version, une des jumelles, Jessica six ans, disparaît un soir du 14 juillet, son double va devoir apprendre à vivre seule.

« Avec elle » de Solène Bakowski toujours un drame puis des jumelles qui grandissent ensemble, s’adorent puis finissent par se jalouser et un drame qui pourrit la vie de l’une des deux. Deux versions passionnantes qui peuvent se lire indépendamment et une question que les Simoens ne cessent de se poser :

et si un seul détail de ma vie avait changé, est-ce que tout aurait été radicalement différent ?

 

La gémellité est au cœur de ces deux romans et il est vrai que c’est un sujet qui ne laisse pas indifférent et nous nous posons toujours un tas de questions sur cette paire qui semble inséparable. Mais l’est-elle vraiment ? Non. Amélie et Solène mettent l’accent sur l’identité distincte de leurs personnages les jumelles Colline et Jessica, amies et rivales, dominante dominée, et leurs sentiments contradictoires, jalousie et lutte, violence de la relation fraternelle, amour et attachement, confusion générée par la ressemblance physique, angoisse de perte et de séparation, sentiment d’abandon et d’impuissance, toujours l’amour-haine… On sent bien dans les deux lectures, la présence du double et la confusion générale qu’il provoque mais aussi le triangle relationnel entre les jumelles et la mère.

Avec « Sans elle », c’est un terrible drame qui se noue, la disparition d’un enfant est quelque chose de douloureux et l’angoisse des parents décrite par Amélie Antoine est très forte, le questionnement toujours présent, tout au long des années, puis le couple qui se détruit qui ne tient pas la route et la jumelle, celle qui reste, qui ne cesse de se dire que c’est elle qui aurait dû y rester, car finalement c’est la meilleure des deux qui a disparu, celle que la mère préférait. La mère, elle, ne s’en remet pas, la mère est un personnage complexe.

La lecture de « Avec elle » m’a apporté des éléments nouveaux sur la relation entre ces jumelles, puis surtout des éléments sur la mère de famille. J’ai aussi beaucoup apprécié cette version et je trouve que finalement, cette collaboration d’auteurs est une parfaite réussite, car à aucun moment je n’ai été gênée pour ces deux cas de figure. L’écriture d’Amélie comme celle de Solène se ressemble, les éléments se sont bien imbriqués entre eux, j’ai eu l’impression de lire le même auteur, le ton est le même. Les chutes sont aussi très réussies et dramatiques l’une comme l’autre.

Alors, bravo pour cet exercice qui n’est pas simple. C’est le troisième roman d’Amélie Antoine que je lis et c’est toujours un plaisir de la lire. Je découvre du coup Solène Bakowski , j’ai depuis un moment déjà repéré un de ses romans « le sac ». Je vais très certainement la suivre de plus près. Sous le charme de ces deux plumes, alors, je ne peux que conseiller la lecture de ces deux romans et encore merci à Amélie Antoine, pour sa confiance.

 

 

Publicités

7 comments on “« Sans elle » Amélie Antoine « Avec elle » Solène Bakowski

  1. Ah j’aime bien ce concept.
    Merci Cat pour ce bel article. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Beau concept d’écriture! Merci Cat pour la présentation!

    Aimé par 1 personne

  3. Concept super novateur!!! Très tentant! Merci pour la découverte!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :