Romans

« Sarah Bernhardt, le garçon manqué » de Michel Quint

Je tiens à remercier Orange lecteurs.com et les éditions Leduc Jeunesse de m’avoir permis de découvrir ce roman jeunesse « Sarah Bernhardt, le garçon manqué ».

sarah-bernard-le-garcon-manque-9791028504670_0

La grande Sarah Bernhardt (1844 – 1923), celle qu’on surnommait « la divine indomptable », grande tragédienne française du XIXè siècle, est à l’honneur. Encore un destin extraordinaire que nous présente les éditions Leduc Jeunesse et c’est l’auteur du best-seller « Effroyables jardins » Michel Quint qui nous raconte. Alors qu’elle s’apprête à monter sur scène pour jouer « L’Aiglon » (fils de Napoléon Ier) de Jean Rostand, Sarah Bernhardt se souvient. Elle est alors pensionnaire au couvent des Grand-Champs à Versailles, tandis que sa mère, une mondaine parisienne multiplie les amants, dans le tourbillon de la vie parisienne. C’est une de ses enseignantes qui lui fera découvrit les auteurs classiques et le théâtre. Dans cet environnement peu propice au sixième art, elle s’essaiera à la comédie, à la mise en scène et à la direction d’acteurs sous le regard ébahi de ses petites copines. Sarah est une jeune fille volontaire, au caractère bien trempé, un peu garçon manqué sur les bords.

 

Un petit roman bien écrit, qui pourra envie aux jeunes lecteurs d’en savoir un peu plus sur cette grande comédienne. Je n’ai moi-même jamais lu de biographie de cette dernière et cette lecture m’a donné envie d’en savoir un peu plus sur cette grande dame. Je connaissais d’elle un portrait fait par Colette qui excellait dans l’art du portrait. Je vous laisse un court extrait, l’actrice était vieillissante alors

 » (…) Je consigne ici, avec respect, une des dernières attitudes de la tragédienne tantôt octogénaire: main délicate et fanée offrant la tasse pleine, azur floral des yeux, si jeune dans un lacis de rides, coquetterie interrogative et riante de la tête inclinée, et ce souci irréductible de plaire, de plaire encore, de plaire jusqu’aux portes de la mort »

 

Publicités

2 comments on “« Sarah Bernhardt, le garçon manqué » de Michel Quint

  1. Tu dirais à partir de quel âge Cat ?
    (et je te souhaite une belle journée 😉 )

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :