Essais, documents

« Magda la chienne du III Reich » Louis Petriac

Madga Goebbel, première femme du Reich, épouse de Joseph Goebbel, ministre de la propagande, mère de sept enfants dont six qu’elle aura avec Goebbel. C’est dans le bunker d’Hitler que les Russes découvriront son cadavre calciné. À ses côtés, son époux a subi le même sort, et ses six enfants vêtus de blanc semblent endormis. Ils ne dorment pas, leur mère les a empoisonnés. Ils ne pouvaient être épargnés, ils étaient trop parfaits pour un monde autre que le national-socialisme. Les Goebbel auront servi de modèle familial idéal, un couple créé de toute pièce par le Führer, filmé dans leur quotidien et mis en scène à des fins propagandistes.

unnamedMais qui était cette Madga Goebbel, fille illégitime d’une domestique et d’un ingénieur qui refusa la paternité, sa mère épouse un riche commerçant juif qui la reconnaîtra et qui mourra des années plus tard en déportation sans que sa fille ne lève le doigt et le sauve de la mort. Que dire sur son premier amour, un Juif russe, Viktor Haïm Arlozoroff, sioniste convaincu, qui des années plus tard sera assassiné en présence de son épouse à Tel-Aviv le 16 juin 1933, dans un meurtre resté non résolu? Louis Petrac s’est penché sur son cas. « Magda la chienne du III Reich », un titre qui plante d’emblée le décor, le ton est donné, l’auteur ne lui trouve aucune circonstances atténuantes contrairement à Antoine Vitkine dans son documentaire diffusé sur France 2 en novembre dernier.

Louis Petrac, n’apporte rien de nouveau sur le cas Madga Goebbel, mais il n’en fait pas une victime, mais une perverse narcissique, égocentrique, un être froid calculateur, devenue folle, un tantinet sadique comme le notait sa moitié dans son journal, qui avouera à l’un de ses maîtresses que « l’épouse mystique du Führer », son épouse légitime était « le diable ». Joseph Goebbel, est aussi passé au crible, orateur hors pair, libertin, introverti, un brin égoïste, mais aussi angoissé, maniaco-dépressif, émotif ayant attenté à sa vie à plusieurs fois. Il ne faisait pas l’unanimité de ses pairs et avait de nombreux ennemis et concurrents.

Un titre qui pourrait choquer, mais l’on retrouve le qualitatif de « chienne » dans le roman de Tobie Nathan « Qui a tué Arlozoroff » (Grasset 2010). J’ai eu du plaisir à lire cet essai et je l’ai trouvé fort intéressant. Magda a le vent en poupe, un autre premier roman lui est consacré, celui de Sébastien Spitzer « Ces rêves qu’on piétine » que je vais lire incessamment sous peu. 

Merci encore à Louis Petriac que j’ai sollicité pour la lecture de son ouvrage car le personnage m’a toujours intéressé donc merci pour sa confiance.

Le site

Publicités

9 comments on “« Magda la chienne du III Reich » Louis Petriac

  1. aufildeslivres

    Tu as lu « Ces rêves qu’on piétine » de S.Spitzer qui aborde aussi les dernières heures de M.Goebel ?

    Aimé par 1 personne

  2. Sans vouloir rompre votre échange, je préciserai ici que ce qui m’oppose à ce travail de Sébastien Spitzer porte sur les origines de Richard Friedländer, celui que la propagande nazie présente comme le beau-père de Magda Goebbels. Alors que, pour moi comme pour quelques autres historiens (ce que je ne suis pas), Friedlânder est le père de Magda. Dans un ouvrage dont on a hélas peu parlé : Meurtre sur la plage de l’écrivain russe Léonid Guirchovitch, on a un même sentiment. La petite bonne d’un hôtel de Berlin où s’était arrêté Richard Friedländer s’était laissée séduire par ce dernier et de leur échange et coup de coeur est né cette Magda, enfant non désirée et plus ou moins abandonnée par cette mère que les Quandt prenaient pour une « cocotte ».
    Cela étant, le bouquin de Spitzer est un roman qui se laisse lire et j’ai moi-même été ébahi par le style travaillé de cet auteur avec lequel j’ai vainement essayé d’entretenir un échange en passionné de l’affaire.
    Louis PETRIAC, auteur de Magda la chienne du Troisième Reich.

    Aimé par 1 personne

  3. Sacrée chienne…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :