SERIES TV, NETFLIX

Manhunt: Unabomber

« A chaque fois que je m’arrête au feu rouge ou que je suis les flèches dans un Ikea ou que j’attends coincé devant mon très bel ordinateur qu’Internet veuille bien se connecter, je vois ce système qui contrôle notre vie, je vois ma liberté être entravée et je déteste ca »

La série originale Netflix en huit épisodes « Unabomber » s’inspire du cas Theodore Kaczynski, un terroriste américain, mathématicien de formation, militant écologiste, qui luttait contre les dangers de la société industrielle et technologique, auteur d’un manifeste et qui confectionnait des colis et lettres piégés destinés aux personnes ciblées qu’il rendait responsables. C’est aussi la plus longue chasse à l’homme et la plus coûteuse de l’histoire du FBI. Ses conditions pour que les attentats cessent : la publication de son manifeste dans un grand canard américain, le New York Time.

« Les bombes servent peut-être à attirer l’attention, mais les idées permettent de faire naître les révolutions. C’est là notre seul but. Si nous manquons à notre parole, les gens n’auront plus de respect pour nous ou encore moins enclins à adhérer à nos idées »

d3d33850a1635e538f0d7b06b3d3b190f4f0b8d9

Encore une belle surprise ! Après « Mindhunter » où l’on usait de stratégies psychologiques pour comprendre les serial killer, me revoici replongée au cœur du FBI avec le profiler James Fitzgerald, qui lui va user de la linguistique pour piéger un terroriste pas si illuminé que cela. L’affaire est ardue, on donne peu de crédit à cet agent et le FBI ne négocie pas avec les terroristes.

On retiendra l’interprétation brillante et touchante de Paul Bettany qui incarne « l’Unabomber » à qui on trouve même des circonstances atténuantes et avec qui on partage les idées, dans le fond, mais pas les moyens mis en oeuvre pour faire valoir des idées. Sam Worthington qui campe le rôle de cet agent du FBI, ses doutes, ses questionnements nombreux et son implication est lui aussi le personnage récurrent de cette série fort réussie. Deux beaux rôles prçincipaux qui incarnent deux hommes qui, quelque part, se ressemblent. Excellente série, je ne peux que conseiller.

 

Publicités

2 comments on “Manhunt: Unabomber

  1. Merci pour cette chronique, je viens de terminer la saison – unique, j’attends la suite de MindHunter 🙂
    Mais un bon moment passé avec ce Bomber

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :