Romans historiques

« Le roi disait que j’étais diable » de Clara Dupont-Monod

XIIe siècle, Aliénor d’Aquitaine et Louis VII le jeune, fils du gros roi, voilà un couple bien mal assorti et ça, la jeune adolescente ambitieuse, conquérante et riche de terres et de descendance, l’a tout de suite su.

Elle a treize ans lorsqu’on la marie au roi, les hommes ont décidé pour elle et Louis avec eux. Elle est riche de terres, les hommes veulent la dépouiller alors plutôt que d’opter pour la guerre, c’est le mariage qui sera décidé. Sa terre ne lui appartient désormais plus, cette terre si importante pour elle comme le regard de ses ancêtres.
Ce roi qu’on lui a choisi l’aimera dès le premier regard. C’est loin d’être réciproque. Quinze années de vie maritale et l’amour ne sera décidément pas au rendez-vous. Cet homme, elle ne l’a pas choisi, ce n’est pas un homme de conquête comme elle, mais un homme qui s’effondre après la guerre, cet homme est un moine, pas un roi.

Etre, roi, ce n’était pas le souhait de Louis VII, lui, c’est Dieu qu’il souhaitait servir. Mais sa destinée a été mise à mal par un porc venu barrer le chemin du cheval sur lequel se trouvait son frère aîné alors c’est ainsi. Si Paris n’avait pas été alors la ville la plus sale d’Europe…

C’est un court roman à deux voix que nous présente Clara Dupont-Monod, les quinze années d’union entre Aliénor d’Aquitaine et Louis VII. Certes, c’est romancé, l’autrice s’est permise quelques fantaisies mais on les accepte car c’est tellement bien écrit et ces voix, si différentes, une union vouée à l’échec.

Et comment ne pas blâmer ce pauvre roi innocent qui pour l’amour de sa reine aura, contre nature, tué, puni et atteint les pires extrémités. Aliénor elle, femme de caractère, femme libre si vraiment il était possible de l’être à cette époque pour une femme, restera une figure emblématique du ¨moyen-âge.

Publicités

4 comments on “« Le roi disait que j’étais diable » de Clara Dupont-Monod

  1. L’amour rend fou, c’est bien connu 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Qu’est-ce que j’ai aimé ce livre ! Je te recommande d’ailleurs la suite de la vie d’Aliénor dans son dernier roman La révolte.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :