BD

« Fatherland » Nina Bunjevac

1975, un père exilé au Canada qui continue à militer pour l’indépendance de la Serbie au sein d’une association anticommuniste et ultra nationaliste. La mère veut quitter cet homme, prétexte un voyage en Yougoslavie, souhaite emmener avec elle les enfants. Problème, le père se méfie des intentions de son épouse. Cette dernière sera face à un choix terrible : sauver ses deux filles en partant ou bien rester et mettre ses trois enfants en danger… La décision est prise à contre coeur, le fils restera avec le père. Une séparation qui durera quinze longues années.

Roman graphique autobiographique en partie traduit en onze langues et qui a connu un vif succès. Construit en deux parties, on comprend les causes de l’engagement politique de cet homme et le danger que ces activités représentent pour la famille.

ob_c097ab_fatherland-coverL’exil douloureux est longuement traité dans la seconde partie. C’est d’une grande qualité graphique, des points, des hachures, c’est élégant, puissant, poignant, en noir et blanc, on y voit et on sent la peur, la violence, l’angoisse, ça fait froid dans le dos. C’est l’amour aussi, la filiation, la mémoire, les non-dits, le silence, et le regard de l’enfant sur les évènements…et l’enfant qui grandit… Le ton n’est pas larmoyant et on ne tombe pas dans le pathos et il n’y pas de colère chez l’auteur, de la pudeur peut-être.

J’ai adoré…

Publicités

0 comments on “« Fatherland » Nina Bunjevac

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :